DIMANCHE 20 DECEMBRE 2015 : RANDO-SANS-FRONTIERE ET BAUFOND EN MOUVEMENT faisaient revivre la Ribote

DSC_0011 DSC_0009 DSC_0001Une tradition datant de la période post abolition, alors que les anciens esclaves mêlaient leurs rythmes aux cantiques anciens, »laribot »:faire la tournée de maison en maison(du français la ribote: l’excès à table)

D’aucuns se souviennent de ces joyeuses bandes accompagnées de violons , accordéons, chachas , siyaks et autres percussions improvisées, allant ça et là dans les villages, hameaux ou campagnes. Les bouteilles et carafes sur la petite table à plateau de marbre attendent les marcheurs troubadours, ainsi que de quoi se sustenter… Aux Trois-Îlets, les très hospitaliers habitants, ont spontanément accueilli la soixantaine de participants. Rando Sans Frontière, avec la collaboration de l’association « Baufond en mouvement » et son Président Bernard Bolosier, fidèle à son image de militant culturel, organisaient un circuit de rando- cantique dimanche 20 courant. Un parcours mixte facile d’une douzaine de kilomètres, à partir de la Savane des Esclaves  conduisirent les randonneurs ,à travers la campagne. Cantique à la main et voix de stentor, le groupe y est allé de bon cœur, généreusement, avec de bonnes jambes. Les chants  traversant les mornes et ravines, des fenêtres, des bras faisaient signe de venir, la maîtresse de maison ayant déjà dressé la table. Au fur et à mesure, au fil de la douzaine de maisons, se mêlèrent évidemment d’autres instrumentistes à qui mieux mieux, avec tambour et chacha. Ainsi une troupe de plus en plus importante, créait l’émotion dans ce calme secteur

> Dans une dizaine de familles , les  cantiques de Noel ont raisonné sous les toits des maisons.

L’accueil , le sourire , la joie et l’amitié ont été partagés dans une chaude ambiance de circonstance.

> Au bout des cinq heures, et après avoir été invités l’an prochain à y passer le weekend entier, les randonneurs se retrouvèrent pour un solide déjeuner en musique autour du groupe » Assounoel « du Lamentin, à Rivière Salée.

>  

> NON LA RIBOTE N’EST PAS MORTE.

> Il nous appartient à nous les résistants culturels de faire en sorte que cette tradition perdure en prenant de telles initiatives

> Bravo à l’équipe de Rando-Sans-Frontiére , ainsi qu’aux membres de Baufond en mouvement  des Trois-Ilets pour une ribote réussie

> Rendez-vous pris pour l’an prochain, à bon entendeur…